acéphale

ï»ż
acéphale

acéphale [ asefal ] adj. et n.
‱ 1375; lat. acephalus, du gr.; cf. 2. a- et -cĂ©phale
1 ♩ Hist. Sans chef, sans tĂȘte. Gouvernement acĂ©phale.
2 ♩ Sans tĂȘte. Monstre acĂ©phale.
3 ♩ (XVIIIe) Zool. Qui, parmi les artiozoaires, n'a pas de tĂȘte. N. m. pl. Vx Les acĂ©phales : les lamellibranches.

● acĂ©phale adjectif Sans tĂȘte : Statue acĂ©phale. ● acĂ©phale adjectif et nom Se dit d'un monstre prĂ©sentant une acĂ©phalie. ● acĂ©phale nom masculin Synonyme de bivalve. ● acĂ©phale (synonymes) nom masculin
Synonymes :

acéphale
adj. Didac. Qui est sans tĂȘte. Les moules sont des mollusques acĂ©phales.

⇒ACÉPHALE, adj. et subst.
I.— Au propre. Sans tĂȘte.
A.— Emploi adj., rare. Statue acĂ©phale (Ac. 1798-1932) :
‱ 1. AprĂšs avoir promenĂ© un regard de mĂ©pris et de domination sur la foule, il dit au bourreau : « Tu montreras ma tĂȘte au peuple; elle en vaut la peine. » Le chef de Danton demeura aux mains de l'exĂ©cuteur, tandis que l'ombre acĂ©phale alla se mĂȘler aux ombres dĂ©capitĂ©es de ses victimes : c'Ă©tait encore de l'Ă©galitĂ©.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, MĂ©moires d'Outre-Tombe, t. 1, 1848, p. 379.
‱ 2. D'autres personnages offraient aux gĂ©nies funĂ©raires des lotus en fleur ou en bouton, des plantes bulbeuses, des volatiles, des quartiers d'antilope et des buires de liqueurs. Des Justices [« juges »] acĂ©phales amenaient des Ăąmes devant des Osiris aux bras pris dans un contour inflexible, ...
T. GAUTIER, Le Roman de la momie, 1858, p. 175.
B.— ZOOLOGIE
1. Emploi adj. Foetus, monstre acéphale (Ac. 1835-1932), mollusques acéphales. Synon. mollusques acéphalés :
‱ 3. Des organes du mouvement des mollusques acĂ©phales. Les mollusques acĂ©phales ont le corps enveloppĂ© par une membrane en grande partie musculeuse, qu'on nomme le manteau.
G. CUVIER, Leçons d'anatomie comparée, t. 1, 1805, p. 414.
‱ 4. Un grand nombre de mollusques acĂ©phales ont la facultĂ© de transporter leur demeure testacĂ©e d'un lieu dans un autre, Ă  l'aide d'un appendice musculeux qu'ils font rentrer et sortir Ă  volontĂ©, et avec lequel ils s'accrochent et se traĂźnent sur le sable et les rochers.
G. CUVIER, Leçons d'anatomie comparée, t. 1, 1805 p. 418.
2. Emploi subst., masc. plur. Classe de mollusques :
‱ 5. Un grand nombre d'espùces sont pourvues de coquilles, mais ces coquilles ne sont jamais bivalves.
C'est dans le troisiĂšme ordre, celui des acĂ©phales, qu'on en trouve de telles. Il y a bien quelques-uns de ces animaux qui rampent aussi sur le ventre : mais leur tĂȘte est enveloppĂ©e sous le manteau charnu dont les coquilles sont doublĂ©es; ou plutĂŽt il n'y a point de tĂȘte du tout, mais seulement une bouche.
G. CUVIER, Leçons d'anatomie comparée, t. 1, 1805 p. 83.
‱ 6. Les huĂźtres, les moules sont des acĂ©phales.
Ac. 1835-1932.
‱ 7. Lamellibranches ou AcĂ©phales ou Bivalves. Mollusques Ă  tĂȘte non distincte, enfermĂ©s dans une coquille composĂ©e de deux valves rĂ©unies par un ligament...
H. COUPIN, Animaux de nos pays, dict. pratique, 1909, p. 473.
Rem. Syntagmes par ordre de fréq. croissant ds G. CUVIER, Leçons d'anatomie comparée, 1805 : acéphales testacés (t. 2, p. 309, 311), acéphales nuds (t. 3, p. 184, 299), acéphales sans coquille (t. 4, p. 125, p. 342, p. 428), acéphales à coquille ou les coquilles des acéphales (t. 1, p. 176; t. 2, p. 311; t. 4, p. 426).
C.— Autres emplois techn.
1. ENTOMOL., subst. masc. plur. ,,Nom d'un groupe d'insectes dont on a fait depuis l'ordre des arachnides palpistes.`` (BESCH. 1845).
2. P. ext., BOT. ,,Nom donné à l'ovaire qui ne porte point immédiatement le style, comme dans les labiées, les achnacées, etc.`` (BESCH. 1845).
II.— Au fig.
A.— Emploi adj.
1. [En parlant d'une pers.] Sans tĂȘte, sans personnalitĂ© marquĂ©e :
‱ 8. De polycĂ©phale qu'il Ă©tait alors (par le dĂ©doublement de son moi), et partant acĂ©phale, tout Ă  coup il redevint un chef, aux deux sens du mot, un cerveau en commandement.
J. RICHEPIN, Le Cadet, 1890, p. 324.
‱ 9. J'oblige Ă  reculer la stĂ©rile, la niaise inquiĂ©tude, celle qui n'est point l'exigence des grands cƓurs, mais le balancement des ĂȘtres acĂ©phales.
M. BARRÈS, Les Amitiés françaises, 1903, p. 16.
2. [En parlant du groupe de pers.] Qui n'a pas de chef dont la personnalité s'impose. Gouvernement acéphale :
‱ 10. Tours, Bourges, Moulins, ont Ă©galement participĂ© Ă  l'existence de cette Ă©cole acĂ©phale; on l'appelait l'Ă©cole de la Loire; ... comme elle, le grand fleuve coule, nonchalant et indĂ©cis, dans un lit trop vaste.
L. HOURTICQ, Hist. générale de l'art, La France, 1914, p. 123.
— SpĂ©c., HIST. ECCLÉS. Concile, secte acĂ©phales (Ac. 1798-1932). ,,Se dit de ceux qui au Concile d'EphĂšse, ne voulurent donner leur adhĂ©sion ni Ă  Saint Cyrille, ni Ă  Saint Jean d'Antioche.`` (Ac. Compl. 1842), cf. en outre BESCH. 1845, LITTRÉ, DG.
3. P. ext., VERSIF. ANC. HexamÚtre acéphale. Dont le commencement est tronqué :
‱ 11. HexamĂštre acĂ©phale ... vers ayant une brĂšve Ă  la place de la premiĂšre longue. Il y avait, pense-t-on, allongement au temps fort.
L. LAURAND, Manuel des Ă©tudes grecques et latines, Paris, Picard, 1924, p. 765.
— P. anal. :
‱ 12. Donc ce rythme [au dĂ©but de l'air du Chalet, d'Adam] ... est un rythme dĂ©capitĂ©, acĂ©phale, on lui a enlevĂ© la tĂȘte, l'ictus initial... c'est la basse, l'accompagnement, qui remplit le rĂŽle factice d'ictus.
MATHIS-LUSSY, Le Rythme musical, 1911, p. 15.
B.— Emploi subst., masc. plur., MYTH. ANC. Nom d'un peuple situĂ©, selon HĂ©rodote, dans la partie occidentale de la Libye.
Rem. Les Acéphales, appelés aussi Blemmyes, avaient les yeux sur la poitrine. ,,Ce qui doit se prendre au figuré d'un peuple barbare et insoumis.`` (BESCH. 1845).
Prononc. — 1. Forme phon. :[asefal]. 2. DĂ©r. et composĂ©s : acĂ©phalĂ©, acĂ©phalie, acĂ©phalien (-ienne), acĂ©phalo-p. ex. acĂ©phalopode (cf. ROB.).
Étymol. ET HIST. — 1. 1375 fig. « sans chef » (RAOUL DE PRESLES, CitĂ© de Dieu, 2, Exp. sur le chap. 22 ds R. hist. litt. Fr., I, p. 487 : AprĂšs il y a batailles qui s'appellent acĂ©phales, c'est-Ă -dire qu'ils n'ont point de chief, si comme sont les compaignes); 2. 1518 surnom donnĂ© Ă  la secte monophysite des Eutychiens, dans trad. (Trad. PLATINA, Faicts et gestes des saincts Peres, 46 v°, ibid. : En ce temps sourdit une heresie qu'on appeloit acephale); 3. 1527 « dĂ©capitĂ©, sans tĂȘte » (Fr. DASSY, Peregrin, f° 35, ibid. : acĂ©phale et descapitĂ©); 4. 1799 zool. « qui n'a pas de tĂȘte » (Ac. : AcĂ©phale. Qui n'a point de tĂȘte : insectes acĂ©phales...).
Empr. ou lat. acephalus (dep. dĂ©but IIe s., VELIUS LONGUS, Gramm. Ă©d. Keil, VII, 54, 10 ds TLL s.v., 356, 25, mĂ©trique : acephalus versus); 1 ds ISIDORE, De eccles. off., 2, 3, 1 ds BLAISE 1954, en parlant de clercs non soumis Ă  l'autoritĂ© Ă©piscopale; 2 ds ISIDORE, Orig., 8, 5, 66 ds TLL s.v., 356, 35 : Acephali dicti, id est sine capite, nullus enim eorum reperitur auctor...; 4 en lat. mĂ©diĂ©v., hist. nat., XIIIe s., NICOLAUS, Anat. 76 ds Mittellat. W. : animal akhephalum, quod dicitur carere capite. — Le lat. remonte lui-mĂȘme au gr. - « sans tĂȘte ».
STAT. — FrĂ©q. abs. litt. :54.
BBG. — BAUDR. PĂȘches 1827. — BÉNAC 1956. — BOUILLET 1859. — FEUGÈRE (F.). Dans le vocabulaire de Duguesclin. DĂ©f. Lang. fr. 1968, n° 45, p. 26. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — NYSTEN 1814-20. — PERRAUD 1963. — PRIVAT-FOC. 1870. — SÉGUY 1967. — SPRINGH. 1962.

acéphale [asefal] adj. et n.
ÉTYM. 1375, fig., « sans chef »; lat. acephalus, du grec akephalos « sans tĂȘte ». → -cĂ©phale.
❖
1 Hist. Sans chef, sans tĂȘte. || Gouvernement acĂ©phale.
2 Monstre acĂ©phale, statue acĂ©phale, sans tĂȘte.
1 Ses énormes lionnes, aujourd'hui acéphales, mais toujours redoutables, se dressent sur un linteau dont les dimensions monstrueuses surprennent.
J. Green, La Terre est si belle, 1976-1978, 19 oct. 1976.
♩ Fig. (plaisant) :
2 Narcense (
) apercevait une villa qui n'avait pas eu la force d'atteindre son premier étage et demeurait acéphale.
R. Queneau, le Chiendent, p. 66.
3 (1799). Zool. DĂ©pourvu de tĂȘte. || Les mĂ©tazoaires diplobastiques sont acĂ©phales. || Larve acĂ©phale.
♩ N. m. pl. Vx. || Les acĂ©phales, les lamellibranches.
4 Métrique. (D'aprÚs le lat. acephalus versus). || Vers acéphale, hexamÚtre qui a une brÚve à la place de la premiÚre longue.
❖
DÉR. AcĂ©phalie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • AcĂ©phale — (von griechisch ጀÎșÎ­Ï†Î±Î»ÎżÏ‚, akĂ©phalos, „ohne Haupt“ vgl. Akephalie) ist der Name einer von dem französischen Schriftsteller Georges Bataille 1936 ins Leben gerufenen Geheimgesellschaft, an der unter anderem Jacques Lacan und Walter Benjamin… 
   Deutsch Wikipedia

  • Acephale — AcĂ©phale Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom. AcĂ©phale peut faire rĂ©fĂ©rence Ă  : AcĂ©phale, un adjectif dĂ©finissant un animal dĂ©pourvu de tĂȘte, AcĂ©phale, une espĂšce imaginaire citĂ©e parmi… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Acephale — steht fĂŒr: AcĂ©phale, eine französische Geheimgesellschaft Acephale (Volk), ein kopfloses Fabelvolk Diese Seite ist eine BegriffsklĂ€rung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichneter Begriffe 
   Deutsch Wikipedia

  • AcĂ©phale — [ thumb|200px|AndrĂ© Masson’s cover for the first issue of AcĂ©phale . (1936).] AcĂ©phale (from the Greek a cephalus , literally headless ) designates both a public review created by Georges Bataille (which counted five issues, from 1936 to 1939)… 
   Wikipedia

  • AcĂ©phale — Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom. AcĂ©phale peut faire rĂ©fĂ©rence Ă  : AcĂ©phale, un adjectif dĂ©finissant un animal dĂ©pourvu de tĂȘte, AcĂ©phale, membre d un ancient courant chrĂ©tien… 
   WikipĂ©dia en Français

  • ACÉPHALE — adj. des deux genres T. didactique. Qui n a point de tĂȘte. Mollusques acĂ©phales. Foetus, monstre acĂ©phale. Statue acĂ©phale.   Il signifie au figurĂ©, Qui n a point ou ne reconnaĂźt point de chef. Concile acĂ©phale. Secte acĂ©phale. HĂ©rĂ©tiques… 
   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ACÉPHALE — adj. des deux genres T. didactique Qui n’a point de tĂȘte. Mollusques acĂ©phales. Foetus, monstre acĂ©phale. Statue acĂ©phale. Il signifie au figurĂ© Qui n’a point ou ne reconnaĂźt point de chef. Concile acĂ©phale, Secte acĂ©phale. HĂ©rĂ©tiques acĂ©phales.… 
   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • acĂ©phale — (a sĂ© fal ) adj.    Terme didactique. 1°   Qui n a point de tĂȘte. Un monstre acĂ©phale. 2°   Fig. Qui n a point ou qui ne reconnaĂźt pas de chef. Concile acĂ©phale. Secte acĂ©phale. 3°   Dans la versification ancienne, vers acĂ©phale, vers tronquĂ© au… 
   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile LittrĂ©

  • Acephale (Volk) — Acephale aus der Weltchronik von Hartmann Schedel. 1493. Acephale (auch Blemmier) sind ein kopfloses Fabelvolk, das seit in der Antike in Literatur und Kunst vorkommt und im Mittelalter sehr populĂ€r wurde. Man stellte sich solche monströsen… 
   Deutsch Wikipedia

  • Acephale (revue) — AcĂ©phale (revue) Pour les articles homonymes, voir AcĂ©phale. Sous le nom d AcĂ©phale, Georges Bataille a constituĂ© et dirigĂ© entre 1936 et 1939 : une revue publique qui portait ce titre et qui ne connut que cinq numĂ©ros ; une sociĂ©tĂ©… 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.